lundi 22 février 2016

Derrière la haine (Barbara Abel)

 
Editions Fleuve Noir
350 pages
7.90 euros


4ème de couverture

D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain, de l'autre il y a Laetitia et David.
Deux coup)les, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d'avoir chacun un petit garçon du même âge.
Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux.
Jusqu'au drame.
Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine, ...


Mon avis

Je l'ai commencé il y a quelques jours et je l'ai fini le jour même. Cependant, je me suis laissée deux, trois jours avant de publier pour trouver les bons mots!
J'ai envie de commencer par vous dire que j'ai adoré! Il s'agit même d'un coup de coeur. J'aime les thrillers mais cela faisait longtemps que je n'en avais pas lu un avec autant de puissance! De plus, il sort quelque peu des sentiers battus de par son intrigue!

A travers cette histoire, nous suivons deux couples. D'un côté, Tiphaine et Sylvain. De l'autre, Laetitia et David. Amis dans la vie, complices de toujours. Ils partagent tout ensemble même la grossesse. Tiphaine donnera naissance à Maxime et Laetitia à Milo. Ils deviendront tous les deux comme des frères. Ils habitent l'un à côté de l'autre. Une haie les sépare. Cette haie que Sylvain et Tiphaine auraient tant voulu supprimer pour juste laisser un portail afin de pouvoir passer plus facilement de l'un à l'autre. Ils vivent un bonheur parfait. Outre cela, ils vivent une vie ordinaire comme monsieur et madame tout le monde. Pourtant, un jour, leur vie va basculer. Un drame terrible va venir bouleverser leur vie à jamais! Un drame qui pourrait arriver à tout le monde. Une seconde d'inattention et tout s'effondre! 

Il s'agit d'un très bon thriller psychologique découpé en plusieurs parties. Dans la première, on découvre les deux couples. Leur vie, leurs habitudes, leurs humours, leurs joies, leurs peurs. On se sent comme chez soi. On visite leur maison, on se sent très proche d'eux. On ressent l'émotion qui vit en eux. Ensuite, arrive le drame! Très court, peu de détails! Enfin, dans la seconde partie du récit, on est face à un cataclysme sans fin! Les événements se déchaînent. Les rebondissements également! Une spirale de la haine dans laquelle je ne me voyais jamais sortir. Le suspense ne nous quitte plus! Je ne savais plus où me situer. Je passais d'un personnage à l'autre sans savoir où m'arrêter.

Très rapidement, on s'attache aux personnages et on s'identifie facilement à eux. En effet, l'auteure nous plonge dans une réalité très proche de la nôtre. Comme dit précédemment, on pourrait très bien vivre leur vie. J'espère d'ailleurs ne jamais la vivre car je ne pourrais jamais me remettre d'un tel drame. C'est justement cette proximité qui fait que l'atmosphère est étouffante! Elle tente de nous montrer que la vie n'est pas aussi simple qu'on la voit. D'une vie paisible et tranquille, on peut basculer dans l'horreur, la violence, la  haine et la paranoïa.

C'est la simplicité  et l'authenticité de cette histoire qui justement la rend crédible. Il s'agit d'un récit entraînant d'une fluidité incroyable! Comme dit plus haut, le rythme de ce récit est relativement rapide. On ne sait plus où donner de la tête, on n'a pas le temps de souffler. Je n'ai jamais eu l'envie de fermer le livre. Je voulais absolument connaître le dénouement. 

Bref, un gros coup de coeur pour moi. Je vous le conseille vraiment et je suis impatiente de lire la suite de cette histoire!


Ma note




Challenge

Cette lecture s'inscrit dans le cadre du challenge:

"Petit Bac 2016", Catégorie "lieu" (la Haine est une rivière de Belgique et de France).




7 commentaires:

  1. Mmmm, alors là, tu me tentes énormément, j'aime beaucoup l'ambiance que tu décris !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai déjà lu un roman de cette auteure, il faut que je lise celui là ! j'en entends beaucoup de bien

    RépondreSupprimer