dimanche 8 juillet 2018

J'irai danser (si je veux) (Marie-Renée Lavoie)

Editions LJ
256 pages
11.90 euros


4ème de couverture

Diane se lâche!
Diane danse comme une enclume, aime les chats, se trouve moche et déteste les mariages. Surtout le sien. Elle vient de se faire plaquer pour "quelqu'un d'autre" (sexe non identifié mais prévisible, genre "jeune pétasse"). DésagrégéeDi ou presque, Diane est secouée par sa meilleure amie. Celle-ci lui suggère de se remettre au plus vite sur le marché de la séduction, en commençant tout doux par le "frenchage", le flirt. Ji-Pi, le charmant comptable du quatrième étage, marié, devrait faire l'affaire. Enfin, normalement.


Mon avis

Avec cette chronique, je sais que je ne vais pas me faire que des amis, mais ce n'est pas grave, j'assume! Ce roman me laisse sans voix mais pas pour les bonnes raisons. En lisant la présentation de l'éditeur, je m'attendais à une comédie romantique semée d'embûches, qui amène des situations cocasses et propices à nous faire rire. Alors certes, je ne m'étais pas trompée sur le début mais malheureusement, je n'ai jamais souri lors de ma lecture.

L'auteur donne la parole à une femme trompée qui vient de se faire larguer comme une vieille chaussette. Nous allons la suivre à travers ses débâcles, ses réactions, sa reconstruction et ses solutions pour s'en sortir. Solutions plus pitoyables les unes que les autres. Le tout rempli de clichés. Tout est prévisible et surfait. 

Pourtant certains passages m'ont plu tout de même mais arrivée au bout de ma lecture, je me rends compte qu'ils ont été survolé mais qu'en aucun cas, on en connaît le dénouement. Quel dommage d'avoir cité des personnages pour ne rien en faire ensuite! Je ne vais pas vous donner des exemples sur ce manque de profondeur pour ne pas vous gâcher votre lecture au risque de trop en dévoiler mais personnellement, je suis frustrée de ne pas avoir eu de réponses à mes questions.

Alors certes, certains me diront que c'est un roman pour se détendre. Je n'en disconviens pas! Mais écrire pour écrire et ne faire que survoler n'apporte rien! 

Je vais quand même retenir un point positif pour ce roman. Comme vous le savez, j'adore le Québec et pouvoir lire un roman en québécois n'est pas des plus simple mais c'est tellement bon! Pouvoir renouer avec cette langue me fait toujours plaisir. C'est ce que nous propose Marie-Renée Lavoie avec ce récit. Elle a fait le pari de mettre tous les dialogues en québécois. Un pur bonheur. Sans oublier, que pour les novices, elle propose un lexique à la fin du livre afin que chacun puisse s'y retrouver. Alors oui, je retiendrai ce point car même si je n'ai pas aimé ce récit, j'ai aimé pouvoir baigner dans cette langue l'espace de quelques heures et de découvrir ou redécouvrir certaines expressions bien différentes de la langue française.

Je ne vais pas vous déconseiller ce livre car beaucoup l'ont aimé. Avec moi, la sauce n'a pas pris mais je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis.


Ma note

8/20

samedi 7 juillet 2018

Les émo-j à l'école des grimaces (Marilou Addison)

Editions Kennes
348 pages
10.90 euros


4ème de couverture

Nico aimerait tant avoir un iPOD! Mais ses parents ne veulent pas lui en acheter un. Ils sont contre tous les bidules électroniques. Lorsque Nico trouve un iPOD dans les poubelles, il saute carrément de joie! Ce qu'il ne sait pas, c'est que l'appareil abrite de drôles de petits personnages. Des personnages qui vont lui faire vivre tout un tas d'aventures.


Mon avis

Avec ce livre, les éditions Kennes innovent et révolutionnent le monde de la littérature jeunesse... De quoi faire réfléchir autour d'eux.

Quoi de mieux pour un jeune lecteur que de prendre confiance en lui et de découvrir qu'il peut lire comme les grands? C'est ce que nous propose l'auteur à travers ce roman.
Elle nous plonge dans la vie de Nico, un jeune garçon qui rêve d'avoir un iPOD mais dont les parents refusent catégoriquement. Quelle ne fut donc pas sa joie d'en découvrir un dans une poubelle mais surtout d'être plongé dans un monde mystérieux grâce à lui...

348 pages... De quoi en rebuter plus d'un mais pas avec ce livre. En effet, la typographie est originale, variée, et parfaite pour les jeunes lecteurs. Oui, oui, je peux le conseiller à partir de 6 ans. Les caractères sont très grands et le texte aéré. Au fil des pages, nous retrouverons une multitude d'écritures différentes en fonction de la situation dans laquelle le lecteur est plongé... Grandes et petites lettres, en gras mais aussi en plus claire... Rien n'est laissé au hasard. Par conséquent, ce livre se lit très vite et nous donne l'envie, à chaque page, d'être à la suivante pour connaître la suite de l'histoire et découvrir, par la même occasion, de jolies illustrations. 

L'auteur a parfaitement compris le monde de la jeunesse et a réussi à toucher ce jeune public, j'en suis certaine, grâce à ce phénomène que l'on trouve partout sur les mobiles et réseaux sociaux: les émoticônes.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette histoire simple et amusante remplie de situations cocasses.


Ma note

18/20

vendredi 6 juillet 2018

Je suis en Cp: mes comptines à lire toute l'année (Magdalena)

Editions Flammarion
64 pages
6.50 euros


4ème de couverture

Ça y est, tu es en CP!
Que tu saches déjà lire ou pas, ces comptines sont faites pour toi.
Jouant sur les mots et les sonorités, elles sont faciles à mémoriser et faites pour t'accompagner toute l'année du CP!


Mon avis

A travers ce livre, l'auteur nous propose 30 comptines à lire ou à retenir. Elles abordent différents thèmes proches de la vie de nos enfants comme par exemple: l'école, l'amitié, la fête des mères, la famille, les couleurs ou encore les saisons. De quoi illustrer un grand nombre de moments dans la vie de nos enfants. Hugo a d'ailleurs pris le plis d'aller voir régulièrement dans ce livre et quel ne fût pas mon étonnement de le découvrir récitant à son papa le poème trouvé dans celui-ci pour la fête des pères.


"Tous pour la paix

C'est une histoire
A ne pas croire
Pour des différences
C'est pas de chance
La Terre entière
Se met en guerre

Pourtant
La paix, c'est sacré
Mais que faire
Pour la préserver?"


Cet ouvrage est parfait pour les jeunes lecteurs qui découvriront petit à petit des lectures en rapport avec leur niveau. En effet, 3 niveaux de lecture sont proposés:
  • le niveau 1: des phrases courtes et répétitives;
  • le niveau 2: des textes un peu plus longs et un vocabulaire plus riche;
  • le niveau 3: des paragraphes plus longs et des phrases plus complexes.
Chaque lecteur pourra ainsi lire sans aucune frustration. Quant aux non-lecteurs, ils ont toujours cette possibilité de les apprendre, de les retenir.  Une technique importante pour l'enrichissement du vocabulaire.

Autre point positif: la présence de deux index à la fin du livre. L'un reprendra les poèmes par thème et l'autre par niveau. L'enfant pourra donc facilement s'y retrouver.

Terminons cet avis en parlant des illustrations qui sont très colorées et extrêmement belles. Elles donnent envie de tourner la page et de découvrir la suivante. Des illustrations adaptées et pleines de fraîcheur.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre pleins de bon sens qui apportera un plus dans l'apprentissage de vos enfants.


Ma note

17/20

lundi 2 juillet 2018

De la terre dans la bouche (Estelle Tharreau)

Editions Taurnada
250 pages
9.99 euros


4ème de couverture

Les vieux de Mont-Eloi savent pourquoi ils s'aiment ou se détestent, même si les autres l'ignorent. La seule histoire à laquelle il faut croire est celle qu'ils ont écrite au musée de la Chênaie.
Elsa refusera cette vérité lorsque sa grand-mère lui léguera une maison perdue dans la forêt, à deux pas d'un village martyr.
Guerre. Occupation. Épuration.
Quarante années ne seront jamais suffisantes pour oublier et chasser les fantômes du passé!


Mon avis

A travers ce récit, l'auteur nous renvoie en 1986... C'est à ce moment précis, que la vie d'Elsa va basculer lorsque sa grand-mère, Rose, décède et lui lègue une vieille maison dont elle n'a jamais entendu parler "la Braconne" ainsi qu'une vieille photo accompagnée d'une clé. Malgré les réticences de sa tante, Elsa prend une terrible décision. Elle doit se rendre dans cette maison pour faire son deuil. Un voyage qui va bouleverser sa vie et remuer les secrets d'un passé enfouis depuis des années... Mais est-il bon de remuer tout cela?

L'auteur signe, avec ce livre, un très bon thriller historique. Certes, le lecteur ne découvre pas l'aspect thriller immédiatement mais cela n'est pas dérangeant. En effet,  l'auteur nous propose, dans un premier temps, de découvrir l'histoire d'un petit village martyr et où l'on pourra suivre Elsa à travers son histoire familiale et sa quête de vérité. A travers cette première partie, le lecteur peut ressentir les nombreuses recherches faites par l'auteur car ce roman est bien documenté. D'ailleurs, une bibliographie nous est proposée à la fin du livre et nous prouve tout ce travail fait en amont. Ces recherches apportent un réel plus au récit car grâce à elles, il en devient terriblement réaliste. J'ai eu l'impression de vivre cette histoire à côté des personnages. Je pouvais m'imaginer le physique de ceux-ci, les détails du village... C'est toujours très sympathique  de pouvoir vivre l'intrigue de l'intérieur. Tout cela ne serait pas possible sans toutes les explications et tous les détails proposés par Estelle Tharreau.

Concernant sa plume, elle est totalement maîtrisée et fluide. L'auteur a parfaitement conscience de ce qu'il faut faire pour plaire aux lecteurs. Une fois commencé, il est impossible de fermer ce livre avant la fin tant il est addictif et tant on a envie d'en connaître le dénouement. Sans parler du rythme toujours bien présent, aucun moment de battement! Avec ses nombreux détails, l'auteur arrive à nous plonger dans une ambiance qui par moment est sombre et angoissante, tout en étant capable également de nous plonger dans une maison lors d'un moment plus romantique. Elle jongle parfaitement avec les différentes situations et émotions et cela n'est pas donné à tout le monde. Elle a cette faculté de nous plonger dans le doute en nous dépeignant une part sombre dans chaque personnage, au point qu'en examinant ceux-ci, on ne saura plus à qui faire confiance.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'avec ce roman, l'auteur m'a littéralement envoûtée. Elle met le doigt sur le fait qu'il ne faut pas se fier aux apparences et remplit également son rôle de devoir de mémoire. Ce livre nous rappelle toutes ces souffrances vécues à l'époque... Y compris celles dont on n'a jamais entendues parler. L'auteur rend ainsi un bel hommage à toutes ces personnes qui ont souffert ou ont été oubliées. Alors si comme moi, vous avez envie de vous laisser tenter par ce récit addictif sur fond de Seconde Guerre mondiale aussi émouvant que surprenant, alors n'hésitez plus et foncez!


Ma note





lundi 25 juin 2018

Minute, papillon! (Aurélie Valognes)

Merci à Audilib
Durée: 5h03
17.90 euros



Présentation de l'éditeur

Dans la vie, on a tous le droit à une deuxième chance.

Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s'effondre.
Cette ex-nounou d'enfer est alors contrainte d'accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille femme riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique.
Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie?


Mon avis

Dans l'univers de la lecture, il est indispensable de pouvoir s'aérer l'esprit avec des romans plus légers. J'avoue ne pas être adepte de la chicklit mais elle nous assure souvent cette dose de légèreté.
Les romans d'Aurélie Valogne sont réputés pour être des condensés de bonne humeur. Elle a su faire sa place dans ce monde de requins qu'est le milieu de la littérature. Mais aujourd'hui, je ressors complètement dubitative de ma lecture.

A travers ce récit, l'auteure nous plonge dans la vie de Rose, une mère célibataire, vivant seule. Beaucoup de femmes pourraient se reconnaître en cette dame. Sa vie n'est pas des plus faciles. Les relations avec son fils ne sont pas au beau fixe. Heureusement qu'elle peut compter sur sa soeur. Pourtant, sur un coup de tête, elle décide de tout quitter pour devenir dame de compagnie... Quelle ne sera pas sa surprise de découvrir qu'en réalité, elle est engagée comme dog-sitter.
Comment Rose va-t-elle réussir à faire face à tous ces changements?

Certes, sa réputation s'est avérée juste. Ce livre est bel et bien un condensé de bonne humeur. On ne peut s'empêcher de sourire face à certains passages. Alors, en cas de blues, il pourrait faire son effet car il fait du bien au moral.
Cependant, je n'ai absolument pas accroché à l'histoire qui est remplie de caricatures et manque cruellement de profondeur. Il me fut impossible de m'accrocher aux personnages. C'est bien dommage d'ailleurs car Rose et Collette sont deux personnages intéressants mais mal travaillés. La raison principale? Un manque de descriptions...
Sans parler de ce manque cruelle de réalisme... Tout est trop prévisible! L'auteure nous propose de nombreuses coïncidences bien trop heureuses!

Vous l'aurez compris, on est loin de la grande littérature. Par contre, il remplira parfaitement les fonctions de roman de plage, parfait pour cet été. Avec ses chapitres courts, il se lit vite et fait passer le temps.

Concernant la version audiolib, la lectrice remplit parfaitement son rôle. Sa voix est très agréable et c'est ce qui m'a donné l'envie de continuer à découvrir ce récit. Les intonations, qu'elle emploie, sont des plus justes.

A vous de vous faire votre propre opinion à présent.


Ma note

11/20

mercredi 20 juin 2018

La miss (Franck Andriat et André-Paul Duchâteau)

Editions Mijade
211 pages
7 euros


4ème de couverture

Bérénice croit qu'on nourrit ses enfants en gagnant des concours de Miss. Elle se fait accuser des vols qui sont commis dans le village où elle vient de s'installer. Comment prouver son innocence alors que tous les soupçons pèsent sur elle?
Son fils Clément, quatorze ans, se bat contre les ragots et les factures impayées: il lui faudra du courage pour faire éclater la vérité.


Mon avis

Quand un maître du polar rencontre un maître du roman jeunesse, cela donne un livre déroutant mais passionnant.
Ce n'est pas la première fois que ces deux auteurs écrivent ensemble. Si d'une première approche, découvrir Franck Andriat en auteur de polar peut dérouter... on en ressort conquis.

A travers ce livre, l'auteur nous plonge au sein d'une famille qui ressemble à tellement d'autres.  Bérénice, mère célibataire, a beaucoup de mal à joindre les deux bouts. Elle enchaîne galère sur galère depuis que son mari l'a quittée. Elle dépense beaucoup plus d'argents que ce qu'elle gagne et croule sous les dettes. Elle ne regarde jamais aux dépenses pour faire plaisir à ses enfants mais n'hésite pas à les laisser souvent seul pour tenter d'atteindre son rêve: devenir miss. Alice et Clément doivent faire avec cette situation. Clément, l'aîné, se rend bien compte que quelque chose ne va pas. Alice a souvent peur quand on frappe à la porte. Devoir déménager et se cacher tout le temps, ils n'en peuvent plus.
Mais cette fois, c'est la bonne. Ils viennent d'emménager dans une superbe maison, calme, dans un joli village. Pourtant, ce répit ne sera que de courte durée... En effet, peu après leur emménagement, des vols ont commencé à être commis. Très vite, les habitants n'hésitent pas à soupçonner Bérénice et ses fréquentations. La vie devient rapidement une enfer!
Quel secret cette famille cache-t-elle? Comment faire éclater la vérité?

Ce roman policier est tout bonnement parfait pour nos jeunes. Avec une intrigue bien construite et une écriture simple, il arrivera à en conquérir plus d'un. Une plume qui fait mouche. Une fois commencé, impossible de fermer ce livre tant on a envie d'en connaître le dénouement. D'ailleurs, au fil de la lecture, le lecteur pourra se forger de nombreuses hypothèses sur la suite de celui-ci. Personnellement, j'ai essayé de chercher le coupable et je me suis trompée... Comme quoi!

Je ne peux que vous conseiller ce roman policier troublant mais brillant! Une vraie belle découverte!


Ma note

18/20

jeudi 7 juin 2018

Madame Pylinska et le secret de Chopin (Eric-Emmanuel Schmitt)

Editions Albin Michel
126 pages
13.50 euros


4ème de couverture

- Madame Pylinska, quel est le secret de Chopin?
- Il y a des secrets qu'il ne faut pas percer mais fréquenter: leur compagnie vous rend meilleur.



Mon avis

Eric-Emmanuel Schmitt signe, ici, un roman autobiographique d'une grande qualité.
Auteur de renom, sa place est déjà faite dans le métier. Son livre est attendu avec une ferveur incroyable de la part de ses fans. Son plus gros succès reste pour moi "Oscar et la dame rose", un ouvrage rempli d'émotions. Après ce succès, il ne s'est jamais essoufflé et il a continué à séduire ces lecteurs par des ouvrages bien différents mais toujours avec la même plume incroyable, le même ton poétique. "Madame Pylinska et le secret de Chopin" ne déroge pas à la règle.

A travers ce livre, l'auteur nous fait découvrir une partie de sa vie d'une manière bien différente... il met en exergue nos 5 sens; aucun de ceux-ci ne sera épargné. Il va nous livrer des épisodes de son enfance où trône un piano si grand pour un si petit garçon. Un piano qu'il appréhende plus que tout. Pourtant, quand sa tante va s'y installer pour entamer un morceau de Chopin, c'est un tout petit garçon émerveillé que l'on découvre. A partir de ce jour, Eric-Emmanuel va tout faire pour essayer de jouer aussi bien qu'elle et ainsi découvrir ce fameux secret de Chopin.
A l'âge de 20 ans, il va faire la connaissance de Madame, une prof loufoque et hors du commun. Grâce à elle, il va faire un double apprentissage: celui de la musique mais aussi celui de la vie. Elle va lui apprendre à prendre le temps, à contempler. Rien ne sert de se mettre derrière un piano pour apprendre! C'est en cueillant des fleurs sans faire tomber les gouttes de rosées pour améliorer son doigté mais aussi en faisant l'amour pour se détendre qu'il apprendra petit à petit ce secret de Chopin.

On ne va pas se mentir, "Madame Pylinska et le secret de Chopin" est un roman que l'on dévore littéralement. Une fois ouvert, impossible de le fermer! L'auteur a ce pouvoir de nous faire passer du rire aux larmes! Tant d'émotions dans un si petit bouquin. 

Je ne peux que vous conseiller de découvrir rapidement ce conte initiatique manié avec beaucoup de délicatesse.


Ma note