mercredi 13 novembre 2019

Jason et la Toison d'or (Hélène Montardre)

Edition Nathan
65 pages
5.80 euros


4ème de couverture

Pour récupérer son trône, Jason doit rapporter la Toison d'or au roi Pélias. Mais la parure du bélier merveilleux se trouve en Colchide, une région qu'il ne peut rejoindre sans risquer sa vie.
Loin de se laisser impressionner, Jason s'entoure de héros courageux, les Argonautes, et se lance dans un périlleux voyage...


Mon avis

L'auteur nous propose ici un récit mythologique qu'elle aime tant. La mythologie grecque est en effet son domaine de prédilection.
C'est toujours un plaisir de la retrouver car elle a ce pouvoir de nous embarquer avec elle dans des aventures incroyables et pourtant tellement connues.

Dans ce livre, l'auteur revient sur le célèbre mythe de Jason. Rappelez-vous...  Jason a été élevé par le centaure Chiron, loin de ses parents, dans le but de le protéger de son oncle Pélias. Ce dernier a chassé son père du trône et est devenu roi. Bien des années plus tard, devenu grand et fort, Jason s'est mis en tête de récupérer le trône qui lui appartient. Pélias, malin, lui accorde ce droit mais, à l'unique condition qu'il ramène la Toison d'or. Ce n'est pas un souci pour Jason qui, s'entourant de vaillant jeunes hommes, embarque sur l'Argo, un bateau construit par l'un deux. C'est parti pour un long périple semé d’embûches en direction de la Colchide...

Tout en simplicité, l'auteur permet aux plus jeunes de découvrir ce mythe célèbre. Ici, pas de fioritures mais des mots simples qui vont à l'essentiel. Grâce à des chapitres courts, l'auteur emmène les lecteurs avec elle et leur donne le goût de l'aventure.

Je ne peux que vous conseiller ce récit rythmé et fidèle au texte d'origine.


Ma note

18/20

mardi 12 novembre 2019

Splat à la chasse aux citrouilles (Rob Scotton)

Editions Nathan
32 pages
5.95 euros


4ème de couverture

La maman de Splat lui a confié une mission spéciale: trouver la plus ronde, la plus orange et la plus belle des citrouilles de la ferme. Pour remplir sa mission, Splat a besoin de tout son talent et d'un peu d'imagination!


Mon avis

N'a-t-il pas une jolie bouille ce petit Splat? Allez les enfants, venez découvrir son histoire avec moi.

Avec ce livre, l'auteur nous propose une nouvelle histoire de ce petit chat si mignon mais tellement maladroit. Cette fois, il a pour mission de trouver la plus jolie des citrouilles. Cependant, tout le monde sait que tout ne se déroule jamais comme on l'avait prévu. C'est avec l'aide de son amie la souris qu'il tentera de passer au-dessus des nombreuses difficultés qu'il rencontrera.

C'est toujours avec plaisir que je redécouvre la plume de l'auteur et son trait de crayon si caractéristique. Ce nouvel opus ne déroge pas à la règle. Ici encore, l'auteur fait mouche avec une histoire simple mais tellement proche du quotidien, qu'elle ne peut que plaire et attirer les plus jeunes. Avec un vocabulaire facile et des textes courts, cet album est parfait et attractif pour les plus petits.
Sans parler de la touche d'humour et du grain de folie de l'auteur qui fait que ses albums sont des petites pépites.
Quant aux illustrations, elles sont juste parfaites! Très colorées, elles attirent le regard et donnent envie de tourner les pages pour découvrir la suite.

Vous l'aurez compris, cet album a été fortement apprécié à la maison. Il est juste parfait pour aborder l'automne et les traditions qui en découlent. Mon plus grand regret est de ne pas vous l'avoir présenté plus tôt car il aurait été parfait pour évoquer la fête d'Halloween sans pour autant aborder les terrifiantes sorcières, les monstres épouvantables ou encore les énormes araignées poilues.  
N'oubliez donc pas de noter ce titre pour l'année prochaine, il fera le bonheur des petits comme des grands.


Ma note

19/20


lundi 11 novembre 2019

La véritable histoire de Saint Nicolas (Josette Gontier)

Editions Nathan
28 pages
12.90 euros


4ème de couverture

"Il était trois petits enfants qui s'en allèrent glaner dans les champs. Alors qu'ils ramassaient des épis de blé, la nuit les surprit. Effrayés, ils se mirent à chercher un refuge. Soudain, ils aperçurent une lumière au loin. le coeur plein d'espoir, ils coururent demander l'hospitalité. Hélas, ils ne savaient pas qu'ils se dirigeaient vers la maison d'un abominable boucher..."

Ainsi commence la légende de saint Nicolas et du Père Fouettard.


Mon avis

Le froid se fait sentir... Le soleil se couche de plus en plus tôt... L'hiver arrive à grands pas! Qui dit hiver, dit fêtes de fin d'année et joie pour les enfants. Joie des moments en famille, joie de toutes ces décorations que l'on voit un peu partout mais surtout joie des friandises et paquets cadeau colorés de toutes sortes et toutes tailles.
Si cela paraît si beau aux yeux de tous, ce faste nous fait souvent oublier la vraie nature des choses, la vraie histoire se cachant derrière toutes ces fêtes.
Alors à la maison, on prend le temps de lire, d'en parler et de remonter aux origines.

A travers cet album habillé de rouge et d'or, l'auteur nous propose de nous replonger dans la mythique histoire de saint Nicolas et son acolyte le Père Fouettard. Quelle est l'origine de ce dernier d'ailleurs? Le savez-vous? Pourquoi est-il noir? Pourquoi fait-il si peur aux enfants? Pourquoi accompagne-t-il partout saint Nicolas? Ou encore pourquoi saint Nicolas est-il toujours accompagné de son âne gris? Cet album répondra à ces différentes questions et bien d'autres encore...

Nous avons pris beaucoup de plaisir à redécouvrir cette histoire que mes grands-parents me racontaient quand j'étais enfant. Aujourd'hui, j'ai pu à mon tour partager un agréable moment autour de cette histoire avec mes enfants. 
Le texte est fidèle à celui qu'on me racontait il y a maintenant des dizaines d'années et j'avoue qu'il est particulièrement bien écrit. Le vocabulaire est peut-être un peu trop poussé pour de si jeunes enfants mais pas de problèmes chez nous, on explique tout cela et on enrichit en même temps celui-ci.
Quant aux illustrations, bien que classiques, elles collent parfaitement avec l'esprit de cet album. J'irais même plus loin en vous disant que leur esprit ancien donne encore plus de cachet à ce livre.

Cet album est un véritable coup de coeur que je ne peux que vous conseiller de découvrir ou redécouvrir en famille au coin de la cheminée par ces froides soirées d'hiver tout en attendant le grand saint avec une tasse de chocolat chaud.


Ma note



Un petit plus musical



Une recette en bonus...

Pour terminer, j'aurais pu vous proposer la recette des spéculoos... Et bien non! J'avais envie de partager avec vous une tradition alsacienne illustrant parfaitement cette légende: celle du "Mannele".

Le "Mannele" est une brioche en forme de petit bonhomme que l'on retrouve à la période de la saint Nicolas. Dans certains coins de la Lorraine, le "Mannele" représente saint Nicolas en personne. Pour d'autres, il représente les enfants qu'il a sauvé du boucher. Je vous laisse trancher et ainsi choisir la version que vous préférez.


dimanche 10 novembre 2019

Aux portes de la mémoire (Felicia Yap)

Editions Harper Collins
394 pages
7.90 euros


4ème de couverture

Claire Evans vit dans un monde où la mémoire à long terme est une utopie. En sortant de l'adolescence, hommes et femmes découvrent à quelle catégorie ils appartiennent. Les chanceux font partie des Duos, capables de se souvenir des dernières quarante-huit heures de leur vie. La mémoire des Monos, comme Claire, se limite à la journée de la veille. Chaque soir, tous consignent religieusement leurs souvenirs sous peine d'oublier qui ils sont. Qui ils aiment. Ce qu'ils ont fait. Ou ce qu'on leur a fait.
Ainsi, le jour où un policier annonce à Claire que son mari aurait assassiné sa maîtresse deux jours auparavant, c'est le trou noir. Que s'est-il réellement passé? Pour Claire, le compte à rebours a déjà commencé.


Mon avis

Après avoir pris le temps pour pouponner depuis l'arrivée de mon petit dernier, je reviens vers vous aujourd'hui avec un thriller surprenant.
Il va de soi que même si cela fait un petit bout de temps que je ne chronique plus, j'ai malgré tout beaucoup lu. Ce livre ne fait pas partie de ceux sur lesquels je saute dès leur sortie. Ce n'est même pas du tout mon genre de prédilection mais, ayant un peu de temps, j'ai tout de même décidé de déroger à la règle et de découvrir celui-ci. Alors ai-je bien fait?

A travers ce livre, l'auteur nous emmène dans un monde bien particulier où existent deux catégories d'êtres humains. Ces derniers se définissent par le nombre de jours qu'ils sont capables de se rappeler... Un jour, ce sont les monos, deux jours, ce sont les duos. Pour se rappeler leur passé, l'un comme l'autre écrivent leurs journées dans un journal électronique. Dotés d'une grande capacité d'apprentissage, ils sont en mesure d'apprendre les événements mais aussi de les transformer à leur guise étant donné qu'ils notent ce qu'ils ont envie de garder en mémoire...
C'est dans cet univers particulier que l'auteur va imbriquer son intrigue: une enquête sur le meurtre d'une jeune femme retrouvée noyée dans une rivière. Rien de bien spectaculaire me direz-vous? Et si vous vous trompiez? Je vous laisse découvrir cela par vous-même...

L'auteur aborde sa narration de manière bien particulière et sur un ton de vengeance. Il prend le parti d'alterner le présent et le passé tout en basant son récit sur une seule et unique journée. Pour y arriver, il va alterner la vie, les pensées et l'histoire des différents protagonistes concernés par le meurtre de cette jeune femme à travers des extraits de leur journal. Ce pari était osé mais réussi car grâce à cela, le récit est dynamisé par le rythme et le ton différent de chaque narrateur.
A tout cela, on rajoute de nombreux rebondissements et un suspense omniprésent. Sans oublier un sujet important en trame de fond qu'est la discrimination. Ici pas de couleurs, pas de "races" mais une société élitiste où tout est basé sur une capacité mémorielle... et où le sentiment de supériorité règne en masse!

Dubitative au départ, j'en ressors conquise et ne peux que vous conseiller ce livre à l'intrigue originale qui vous emmène à travers une spirale infernale où il est important de voir au-delà des apparences. Entre mensonges, amour, vengeances et faux-semblants, le lecteur sera servi!


Ma note

16/20

mercredi 16 octobre 2019

Signé Poète X (Elizabeth Acevedo)

Editions Nathan
400 pages
16.95 euros


4ème de couverture

Dans un monde qui ne veut pas l'entendre, elle refuse de rester silencieuse.

HARLEM, Xiomara a 16 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix: bonnet D et hanches chaloupées.

Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler SES POINGS.

ETOUFFEE par les principes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n'est là pour entendre sa colère et ses désirs.

La seule chose qui l'apaise, 
c'est Écrire, Écrire et Encore Écrire. 
Tout ce qu'elle aimerait dire.
Transformer en poèmes-lames
toutes ses pensées coupantes.

Jusqu'au jour où un club de SLAM se crée dans son lycée. L'occasion pour Xiomara, enfin, de TROUVER SA VOIX.


Mon avis

A travers ce livre, nous partons en plein coeur d'Harlem à la rencontre de Xiomara, une jeune fille de 16 ans. Issue d'une famille très pieuse et stricte. Elle vit dans le respect des règles, des traditions et de la religion. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les relations avec sa mère sont plus que compliquées. En effet, cette dernière a beaucoup de mal à faire confiance à sa fille à cause de son caractère fort et de son corps aux formes généreuses. Pour exprimer sa colère, cette jeune fille utilise ses poings mais aussi l'écriture... Elle se confie dans son carnet intime. Elle nous dévoile sa vie, ses doutes, ses peurs, ses amours... Alors, quand son professeur de français va lui proposer de participer au club de slam, Xiomara n'hésite que très peu... Une autre façon pour elle de s'exprimer!

L'auteur nous propose ici l'image d'une famille imparfaite où les difficultés sont nombreuses. Elle nous parle des conflits entre adolescents et parents. Elle nous dévoile toute la complexité de ces relations et tous les problèmes qui peuvent naître dans celle-ci mais elle nous dépeint surtout la détresse d'une adolescente prise au piège dans un système qu'elle ne maîtrise plus et qu'elle voudrait fuir au plus au point. C'est par l'écriture, le flot artistique qu'elle trouvera son échappatoire. Et quelle échappatoire...!

Fort de son expérience en littérature et de celle de sa traductrice, l'auteur nous propose ici un roman différent de par son contenu mais surtout par sa forme. Un roman écrit en vers qui mêle la poésie, les subtilités, de nombreuses métaphores, beaucoup de délicatesse, une pointe d'humour, de la violence mais surtout beaucoup de sincérité.

Ce livre est une véritable pépite qui ne peut que plaire aux adolescents. En effet, beaucoup d'entre eux pourront se reconnaître dans le personnage de Xiomara. L'auteur aborde, dans ce récit, des thèmes tellement proches d'eux qu'ils ne peuvent qu'être happés et conquis!
Personnellement, cet ouvrage m'a touché et je ne peux que vous le conseiller aujourd'hui.
Un message fort, une écriture agréable, un style différent, des thèmes intéressants... Tous les éléments sont réunis pour vous faire passer un agréable moment de lecture.


Ma note



lundi 26 août 2019

Les reins et les coeurs (Nathalie Rheims)

Editions Léo Scheer
205 pages
18 euros


4ème de couverture

"J'avais fini par imaginer que les reins, parce qu'ils fonctionnent sans qu'on puisse rien en savoir, sont le véritable siège de l'inconscient. J'avais opté pour les maintenir dans cette sphère de mon ignorance. Inutile de fouiller dans ces zones d'ombre, je savais très précisément où cela me conduirait. Qui étais-je pour me croire l'égale de celui qui, seul, peut sonder les reins et les coeurs?"

Pour écrire ce texte, Nathalie Rheims n'a pas été guidée par son imagination. Confrontée à une réalité implacable, elle raconte une année de lutte contre un mal singulier, qui, de génération en génération, frappe toutes les femmes de sa famille.
Arrivée aux limites de ce que le corps et la conscience sont capables d'endurer, elle doit faire un choix, auquel elle n'aurait jamais cru devoir faire face, un choix sublimé par le don, mais rongé par le sentiment de culpabilité.


Mon avis

L'auteur, à travers ce roman autobiographique, nous dévoile la réalité implacable de sa vie. Elle est née dans une famille touchée par une maladie génétique. Cette maladie n'épargne pas les femmes de la famille qui sont touchées génération après génération.
Malgré le fait qu'elle savait, l'auteur a toujours fait comme si de rien était... en oubliant ses reins. Année après année, elle a grandi, évolué... jusqu'au jour où ses reins se sont rappelés à elle. Cette terrible maladie a décidé de ne pas l'épargner. Alors subira-t-elle le même sort que toutes ses aïeules? La mort l'emportera-t-elle sur la vie, sur le combat?

L'auteur nous raconte ici une année de dur labeur, une année de lutte contre un mal bien plus fort qu'on ne peut l'imaginer: l'insuffisance rénale. Une lutte personnelle incroyable, une lutte avec toutes les forces du personnel médical mais surtout une lutte grâce à l'amour de ses proches.

Tout en gardant sa plume incroyablement poétique que le lecteur aime tant, elle va de manière direct, sans artifice, nous raconter son vécu, son histoire. Dès les premières lignes, l'auteur nous emporte avec elle à tel point que le lecteur a l'impression d'être à ses côtés dans chaque étape de sa maladie, dans chaque nouveau coup dur à franchir. Tout en émotion, elle va nous dévoiler ses peurs, ses angoisses mais aussi ce terrible sentiment de dépendance et de redevabilité.

Ce livre est une très belle découverte, une superbe lecture que je ne peux que vous conseiller de découvrir à votre tour. Elle ne pourra pas vous laisser insensible.Un livre captivant, une véritable pépite instructive remplie d'espoir et d'amour à dévorer rapidement.


Ma note

18/20

mercredi 7 août 2019

Même si le soleil se cache (Anne de Bourbon-Siciles)

Editions l'Archipel
297 pages
20 euros
Sortie Juin 2019


4ème de couverture

Lorsque Emilie rencontre Eric, au cours d'un séjour en Martinique au Club Med, elle n'a que dix-huit ans. Elle est une bachelière de bonne famille, lui un GO au charme irrésistible.

Bientôt, cet amour de vacances se mue en une relation passionnée. Un bébé naît, Alice. Rien ne manque au bonheur.

Mais, un matin, Emilie découvre d'étranges traces sur le corps de sa fille. Dès lors, tout s'enchaîne: la suspicion des médecins, les doutes des proches, les secrets de famille qui ressurgissent. Face aux accusations, qui se font de plus en plus insistantes, son couple survivra-t-il? Emilie n'a-t-elle rien à se reprocher?

Avec la verve qu'on lui connaît, la princesse Anne de Bourbon-Siciles mêle émotion et suspense dans cette histoire d'amour bouleversante, inspirée de faits réels.


Mon avis

C'est bien la première fois que je prends autant de temps pour écrire une chronique. Après avoir lu ce livre, j'ai eu besoin de me poser afin de trouver les bons mots pour vous écrire aujourd'hui.

A travers ce livre, l'auteur nous fait voyager entre Paris et la Martinique. C'est ainsi qu'elle nous plonge dans la vie d'Emilie et d'Eric. La première a 18 ans et est issue d'une famille aisée. Quant à Eric, il est GO dans un Club Med. Alors qu'Emilie profite de son voyage à la Martinique, elle tombe amoureuse du beau GO du Club. Un amour réciproque qui donnera naissance quelques mois plus tard à une petite fille prénommée Alice. Un amour de bébé qui comble ses parents et pourtant... le bonheur est parfois bien éphémère! 

Dès les premières pages de ce récit, le lecteur est pris dans une spirale infernale. Il est tenu en haleine jusqu'au dénouement. Et le fait de savoir que ce récit est inspiré de faits réels n'arrange rien mis à part que cela glace le sang! En effet, pour écrire son livre, l'auteur s'est inspirée du procès d'un jeune couple accusé de sévices sur leur bébé. L'un des deux parents serait atteint du syndrome de Münchhausen par procuration. Un syndrome qui se caractérise par le besoin de simuler une maladie ou un traumatisme sur leur enfant dans le but d'attirer la compassion des autres.
Grâce aux personnages d'Eric et d'Emilie, le lecteur va pouvoir découvrir ce syndrome de plus près. Un syndrome que personnellement je ne connaissais pas du tout. On découvrira tout d'abord les premiers symptômes mais aussi les premiers regards accusateurs et les premiers doutes. Au point que le lecteur va finir par se poser une terrible question... Il va suivre l'enquête, sans ne rien manquer pour se faire sa propre opinion.
L'auteur a réussi brillamment la mission qu'elle s'était donnée car elle permet au lecteur de comprendre tout le mécanisme qu'engendre ce syndrome, tout ce qui arrive à un couple quand il est accusé de ce genre de chose mais surtout de mettre en avant le bouleversement que produit cela dans une vie... Un couple qui ne sort jamais indemne peu importe le dénouement!

Dans ce livre, l'auteur a pris le parti d'alterner à la fois l'histoire d'Eric et Emilie mais aussi les différents procès-verbaux des interrogatoires concernant cette terrible affaire. De quoi rendre attractif ce récit qui ne fait que nous rajouter un peu de suspense par-ci, par-là. A tout cela, on rajoute une plume fluide, agréable et addictive... ce qui donne un très bon livre!

Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman fort et émouvant qui ne vous laissera pas indifférent. Une lecture très forte humainement et terrible psychologiquement.


Ma note

18/20